Futur décret flamand donnant la priorité aux familles flamandes dans les crèches : les FDF dénoncent une stigmatisation inacceptable

Le jeudi 8 mars 2012 Bookmark and Share

Le jeudi 8 mars 2012

Une proposition de décret est actuellement en discussion au Parlement flamand en vue de réserver prioritairement 55% de places de crèches subsidiées par Kind & Gezin aux enfants dont un des parents parle le néerlandais.

« Cette proposition est inacceptable à Bruxelles car elle rompt le principe de ne faire valoir aucune sous-nationalité dans notre Région », commente la députée Caroline Persoons qui interpellera dès vendredi les autorités bruxelloises en question d’actualité.

« Cette décision fait reposer tout le poids de l’accueil de l’internationalisation de Bruxelles, de l’immigration européenne et extra-européenne sur les seules politiques francophones. Où toutes ces familles iront-elles si la politique francophone entre dans la même spirale que la Flandre ? », poursuit Didier Gosuin, chef de groupe FDF au Parlement bruxellois.

Les FDF ne peuvent accepter cette démarche des Parlementaires flamands qui stigmatisent une fois de plus les populations étrangères à Bruxelles. « Comment peut-on en même temps répéter que Bruxelles n’est pas une ville francophone mais multiculturelle et, lorsqu’il s’agit de répondre à des besoins concrets, stigmatiser ces populations étrangères dont une grande partie est issue de l’Union européenne ? », interrogent les deux députés en rappelant que cette initiative s’inscrit dans la continuité du recours introduit par la Flandre pour empêcher la Région bruxelloise d’investir dans les crèches à Bruxelles.

Si le processus parlementaire arrive à sa fin au niveau des autorités flamandes, les FDF utiliseront toutes les voies de droit possible, en ce compris le conflit d’intérêt, pour lutter contre cette mesure discriminatoire.

-